Journal de Voyage
Péninsule de Samana vers la République dominicaine

On Repart Déjà… Vers la République Dominicaine

décembre 5, 2014 by Annik Desrosiers Aucun commentaire

On n’est pas sitôt arrivé de notre voyage à Las Vegas que déjà, on se prépare à repartir.  Et oui, contrairement à nos habitudes qui sont de prendre un temps de repos considérable entre chaque voyage afin de bien boucler et bien préparer chacun d’eux, les circonstances nous ont mis 2 destinations « back à back » sur notre horaire.  Alors beaucoup de travail en perspective, mais on ne va pas se plaindre, c’est quand même un beau problème à avoir!

Une surprise vers la République Dominicaine…

Donc oui, des circonstances…  En fait, voici ce qui s’est produit…

Nous avons des amis qui sont récemment déménagés en République Dominicaine et qui nous avaient proposé de passer le nouvel an avec eux là-bas.  Malheureusement, nous avions déjà des engagements ici alors on a pensé qu’on pourrait peut-être y aller tout de suite après.  Mais en République Dominicaine, janvier tombe dans la haute saison et comme il est hors de question pour nous de payer le gros prix, l’idée de partir à cette période était plutôt désavantageuse.  Toutefois, on s’est dit que ça vaudrait tout de même la peine de jeter un coup d’oeil sur les prix.  Au cas…

C’est alors ce que nous avons fait.  Et effectivement, tout était trop cher à notre goût.  Nous cherchions des vols abordables et malgré notre souplesse en ce qui concerne les dates et le nombre d’escales, la haute saison reste la haute saison.  Mais lorsque je parle de circonstances, c’est quand on fait un « refresh » d’une page de compagnie aérienne et que tout d’un coup, un nouveau vol vient d’apparaitre.  Un nouveau vol, direct, à près de la moitié du prix!  Et oui, juste comme ça!  Pouf!  Il était pas là et maintenant il est là!  En fait, comme on paie avec des points, je précise que c’est à peu près de la moitié du prix des taxes.  Quoi qu’il en soit, il reste que l’épargne reste substantielle.  Et peu importe la raison de cette apparition; que ce soit une erreur dans le système ou n’importe quoi d’autre, il reste que, si on achetait nos billets maintenant, à ce prix, la compagnie aérienne serait dans l’obligation de l’honorer.

Alors que faire, que faire…

Personnellement, je trouvais que ça en faisait trop avec notre voyage de Vegas, mais l’opportunité était là.  David, de son côté, n’avait aucun doute et, excité qu’il était, a décidé de prendre la décision pour nous deux en appuyant sur « acheter ».

Et voilà, c’est fait!  Sur une compulsion et un bon prix, nous voilà engagés dans un nouveau voyage.  Voilà les circonstances!

Mais où dormir?

Maintenant, c’est bien beau d’avoir un vol, mais il faut bien rester quelque part là-bas.  Et si la haute saison affecte les vols, laissez-moi vous dire que c’est la même chose avec les hébergements.  Heureusement, nos amis n’habitent pas une région très touristique; assez loin de Punta Cana ou Puerto Plata, notre destination se trouve sur la péninsule de Samana dans le petit village de Las Terrenas.  Les tarifs sont donc beaucoup plus abordables.

Malgré la préparation pour Vegas, il fallait tout de même commencer à explorer un peu nos options pour notre voyage dans le Sud et faire nos réservations le plus rapidement possible.  Ce que nous avons commencé à faire.  Nos recherches nous ont apporté de bonnes et de moins bonnes nouvelles.  D’abord, les prix des hébergements varient beaucoup dans ce secteur, mais sont généralement très très abordables.  Ce qui est bien.  Nous avons trouvé un grand nombre d’hébergements entre 50$-100$ la nuit pour une chambre et dans certains cas, des appartements complets.  Et des trucs intéressants en plus.  Toutefois, plusieurs étaient difficiles d’accès et un 4×4 devenait nécessaire.  Une dépense de plus à calculer…

De plus, nous ne connaissons rien de la région et il est difficile pour nous de prévoir combien de temps nous voulons passer à chaque endroit.  Normalement, dans une situation comme ça, nous partirions sans réservation et évoluerions au fil de nos goûts et humeurs.  Mais en haute saison, nous avons bien peur que ce soit risqué.  Même dans une zone moins touristique comme Samana.  Que de casse-têtes!!!

À notre retour…

Toutes ces questions, qui sont restées en suspens, ont fait que nous n’avons pas fait nos choix d’hébergement avant notre départ pour Las Vegas.  À notre retour, il a donc fallu se remettre à la tâche.  Puisque j’étais occupée à boucler notre voyage de Vegas, David a donc pris les choses en main et décidé de s’occuper lui-même des recherches et des réservations pour la République Dominicaine.  Super le Team Work!

Je lui ai donc transmis quelques infos résultant de nos première recherches et mon homme s’est occupé du reste.  Il a même été au-delà de mes méthodes en contactant directement chacun des hébergements pour discuter avec eux, voir s’il y avait possibilité de négocier certains prix, etc.  Et il s’en est très bien sorti puisqu’il a réussi à nous trouver un éventail d’hébergement des plus intéressants avec un prix moyen de 60$/nuit/chambre.

Bien que j’ai tendance à être un peu Germaine – Gère-Mène – en ce qui concerne l’organisation de nos voyages, je trouve très agréable de ne pas avoir été responsable dans ce cas-ci.  Même si j’ai vu les hébergements choisis, c’est un peu comme lorsqu’on se fait préparer une surprise.  J’ai bien hâte de voir ce que ça donnera.

Que reste-t-il?

Alors maintenant, que reste-t-il à organiser?  Hum…  Peu de chose en fait.  Notre moyen de locomotion sur place reste une question entière.  Nous avons fait quelques recherches, mais nous ne savons toujours pas s’il serait nécessaire de louer une voiture ou si les transports « locaux » seront suffisants.  De plus, comme j’aime toujours en savoir le plus possible sur nos destinations, je vais devoir prendre le temps de lire un peu et de passer à travers mes guides.  On va donc essayer de terminer les paperasses de notre dernier voyage afin de se mettre au plus tôt à celui qui s’en vient.

 

À Propos de l'Auteur

Annik Desrosiers
Annik Desrosiers Annik est l'éducatrice et la "touche à tout" dans la famille. Curieuse et quelque fois un peu trop loquace, elle se passionne pour tout et essait ensuite de partager ses trouvailles avec son entourage. Détentrice d'un baccalauréat en sexologie, elle s'est spécialisée en éducation de la sexualité ainsi qu'en périnatalité. Pour compléter ses services, Annik a poursuivi une formation en accompagnement de naissance et s'est certifiée comme instructrice en massage pour bébé. Toutefois la vie semblait décidé à la conduire ailleurs puisqu'après avoir eu ses enfants, une vieille passion d'enfance fut de nouveau réveillée et elle se retrouva à la tête d'un studio de danse orientale qui roula jusqu'à ce que les voyages viennent en conflit d'horaire avec les sessions de cours. C'est donc après quelques années d'enseignement de la danse, qu'Annik décida de mettre tout ceci de côté et de se concentrer sur l'éducation à domicile de ses enfants et de vivre une vie de semi-nomade avec son époux, David. Ce fut le début d'une aventure...
  •  

Laissez un commentaire

Nous apprécions vos commentaires. N'hésitez pas à compléter le formulaire ci-bas et cliquer sur Soumettre.